Accueil - Histoire - Artisanats - Annuaire - Boutique de livres - Galerie - Liens annuaires 1 - Liens annuaires 2 - Liens amis - Plan du site - Mentions légales  

Art Création Décoration - Esther Brassac - 15 rue du boulay - 27930 Emalleville - France - Contact - © tous droits réservés

Artisanat

Dentelle aux fuseaux

Dorure à la feuille

Marqueterie

Métal repoussé

Papier mâché

 

 

Histoire

Costume au Moyen-Âge

Costume  Renaissance

Costume sous Louis XIV

Mythes de la licorne

Petite histoire du pèlerinage

Poupée Pandore

Poupées d’artiste

Saint Martin

Saint Michel

 

 

Boutiques

Boutique de livres

Boutique déco et loisirs créatifs

 

Galeries

Galerie des poupées Pandore
Galerie des tableaux en relief

 

Divers

A propos de l’auteur

Annuaire arts et décoration

Blog

Liens amis - Liens poupées

Liens annuaires

English version

Plan du site

Mentions légales

Art création décoration

Art création décoration
Art création décoration
Art création décoration

Artisanats utilisés

Thèmes d’inspiration

Boutique de livres

Actualités artistiques

Boutique décoration

Galerie tableaux

Galerie poupées

A propos de moi

Accueil du site

Annuaire artistique

Fête de Saint Martin le 11 novembre

Patron de la France, des soldats, des mendiants et des hôteliers.

Fontaine de Saint Martin dans la Manche

La fontaine de St Martin dans la Manche

Saint Martin naquit en 316 en Pannonie de parents païens et fut élevé à Pavie. Saint Martin fut envoyé en garnison à Amiens par son père, ancien légionnaire romain. C'est un soir d'hiver qu'il croisa sur son chemin un pauvre homme transi de froid. Il lui offrit alors la moitié de son manteau. 

Pourquoi la moitié et pas tout ? Serait-ce là une charité bancale ? Pas du tout. Il faut savoir que l'état romain ne versait que la moitié des sommes nécessaires à l'achat des armes et de l'uniforme des soldats. Aussi Saint Martin ne pouvait-il donner que la moitié du manteau dont il était propriétaire, l'autre appartenant au service de l'intendance. Après cette rencontre, Saint Martin fit un rêve qui lui fit apparaître que ce pauvre était en réalité Jésus-Christ.

 

Alors, en 339, il se fit baptiser. Il refusa évidemment de continuer à se battre et fut pour cela emprisonné. Accusé de lâcheté, Saint Martin proposa de se placer, désarmé, entre les deux lignes ennemies. Il put enfin mettre un terme à sa carrière de soldat dés qu'il fut relâché. A son retour en Pannonie, Saint Martin convertit sa mère et son entourage. Il alla prêcher contre l'arianisme en Illyrie mais fut banni du pays. Il se rendit en Italie et se mit à dos l'évêque arien de Milan, Auxence qui l'exila. Puis il vécut en reclus durant quelques temps sur une petite île des côtes de la Ligurie. Martin rejoignit ensuite Hilaire de Poitiers lorsque celui-ci retrouva son siège après le bannissement que lui avait infligé l'empereur Constance en 360. Martin établit un monastère à Ligugé où des disciples vinrent le rejoindre. Ce fut la première communauté semi-érémitique fondée en Gaule.

 

Saint Martin partit pour Poitiers pour prêcher la bonne parole et fut proclamé par le peuple évêque de Tours en 371 malgré son opposition. Il vécut dans une cellule près de la cathédrale durant les premiers temps puis s'installa à Marmoutier dans une communauté constituée de 80 moines.

 

Il fonda également plusieurs autres monastères. Dans les régions isolées, Saint Martin se mobilisa afin de détruire les temples païens et les arbres sacrés.

Bien qu'en opposition avec la doctrine des priscillianistes, Saint Martin prit la défense de ces derniers condamnés à mort par la cour impériale afin qu'ils soient jugés par l'Eglise.

 

Saint Martin opéra nombre de miracles tels la guérison d'un lépreux. Il mourut le 11 novembre 397 et son tombeau fut immédiatement l'objet d'un pèlerinage très populaire. L'été de la Saint Martin correspond à une période de beau temps qui se situe autour de sa fête.
 

Saint Martin de Tours
Chef-reliquaire de saint Martin

Chef-reliquaire de saint Martin. Argent doré et cuivre, émaux de basse-taille (restaurés au XXe siècle), réalisé à Avignon (?), fin du XIVe siècle. Provient de l'église de Soudeilles (Corrèze, France).

Histoire de Saint-Martin

Page précédente

Page suivante